4 ans déjà et encore tellement à faire

Print Friendly

4 ANS DEJA !

Ce n’est pas sans une certaine émotion que nous fêtons aujourd’hui la quatrième année d’existence de la revue. Plus les années passent et plus on mesure le chemin parcouru, entre les quelques pages de philosophie perdues sur Internet une froide journée de février et la revue d’aujourd’hui qui a publié plus d’une centaine d’auteurs, de plusieurs horizons, spécialités et nationalités.

Source : Jukka Zitting - CC Attribution

Source : Jukka Zitting – CC Attribution

Si la revue a pu s’inscrire dans le paysage philosophique et traverser ces quatre années en se développant, c’est sans doute parce qu’elle répond à une attente. La philosophie n’est pas qu’un exercice de style entre spécialistes, mais véhicule des questions qui préoccupent tout le monde.

Un trait des questions philosophiques, c’est qu’elles tendent à survivre aux réponses qu’on leur donne. En ce sens, la ligne éditoriale ouverte et pluridisciplinaire de la revue rejoint ce programme de Stanley Cavell : il existe des directions de réponses, des manières de penser qu’il vaut la peine de passer sa vie à découvrir.

TELLEMENT A DECOUVRIR

En quatre ans d’existence, c’est fou ce que l’on peut faire comme projets ! C’est ainsi plus d’une dizaine de dossiers et semaines thématiques qui ont été coordonnés, sur des sujets allant du néo-républicanisme à la philosophie des séries, en passant par la justice climatique ou l’édition numérique.

Implications philosophiques, c’est aussi, et surtout, une publication en flux continu, avec de nouvelles rubriques qui s’ouvrent régulièrement et dans lesquelles vous êtes invités à soumettre des articles, tout au long de l’année.

TELLEMENT A EXPERIMENTER

Implications philosophiques est une revue électronique. C’est beau, c’est moderne. Mais ça ne suffit pas. Ce n’est pas une fin en soi. La culture numérique dans laquelle s’inscrit la revue est aussi une problématique qui est régulièrement traitée dans nos colonnes. La revue est à la fois acteur et objet d’étude du monde numérique. En témoigne les deux dossiers thématiques, la journée d’étude au Centre Pompidou ou encore l’atelier culture numérique.

Quand on observe les mutations autour de la culture numérique, on comprend qu’une revue numérique ce n’est pas une place à occuper, mais c’est un carrefour où une nouvelle pratique de la philosophie est à inventer.

Une revue électronique, c’est une autre manière de diffuser la recherche. Ce sont d’autres contraintes, d’autres avantages aussi et surtout d’autres technologies à l’œuvre. Des technologies qui évoluent sans cesse et la revue évolue avec. Non pas dans une course stérile à l’innovation-spectacle, mais afin de proposer un meilleur accès, une meilleure navigation, des possibilités d’échanges et de partages entre les chercheurs, et en direction de tous.

Une revue, comme un éditeur, joue le rôle premier de diffuseur du savoir. Il s’agit de sélectionner et partant de donner une légitimité à ce qui est sélectionné. Seulement, les chercheurs qui collaborent régulièrement ont investi cet espace proposé pour que la revue soit un espace de recherche et de diffusion. C’est ainsi que les ateliers sont nés, d’une volonté commune de se rapprocher et de travailler ensemble sur des thématiques contemporaines communes.

TELLEMENT A PARTAGER                    

Parce que les grands projets sont des projets qui rassemblent, un grand merci à tous ceux qui nous suivent et nous font confiance. Auteurs, collaborateurs, rédacteurs, relecteurs, lecteurs : Implications philosophiques, ce n’est pas juste un site de contenu, c’est un réseau humain vaste qui rend cette aventure belle et stimulante.

Thibaud Zuppinger (Directeur de la publication)

Les commentaires sont clos.

Suivez-nous :
ISSN 2105-0864 - Copyright © 2009-2015 Implications philosophiques CopyrightFrance.com