Semaine Alzheimer

Print Friendly

Cette semaine thématique est organisée en partenariat avec l’Espace national éthique Alzheimer et la revue Implications philosophiques

Conçu comme un espace d’échange pluraliste, représentatif des discussions et tensions propres à tout débat éthique, l’Espace éthique Alzheimer (EREMA) a vocation à animer, héberger et promouvoir la réflexion autour des maladies d’Alzheimer et apparentées dans le cadre du Plan Alzheimer 2008-2012.

Source : stock.Xchng

Que ces pathologies nécessitent un souci éthique propre, attentif aux situations du terrain, aux contextes, aux vulnérabilités particulières, apparaît comme une évidence.
A travers des thèmes de réflexion comme les implications éthiques des nouvelles technologies et des nouveaux métiers liés à la maladie, au statut juridique de la personne en établissement ou, lors de son Université d’été Alzheimer, éthique et société, de la question du choix et de la décision, l’EREMA anime et nourrit une réflexion au plus proche du terrain.

Qu’une revue de philosophie telle qu’Implications philosophiques consacre une semaine thématique à la portée philosophique de la maladie ne peut qu’illustrer la diversité et la prégnance des questions propres à cette maladie de la mémoire, de l’identité, de la dépendance et de la communication, maladie si particulière qui semble s’en prendre à toutes ces valeurs que prétend porter notre époque.

Réserver ainsi un espace de réflexion autour des implications de la maladie d’Alzheimer, c’est reconnaître sa spécificité et le caractère transversal (politique, social, médical, éthique) des questions qu’elle pose. C’est affirmer la volonté de se saisir de questions de société qui ne sont ni faciles, ni aisément abordables et qui, bien souvent, sont porteuses de craintes et de rejet.

L’équipe de l’Espace éthique Alzheimer se réjouit par  conséquent de ce partenariat qui permettra d’affirmer, s’il en était encore besoin, cette maladie comme un objet de réflexion pour elle-même mais, peut-être plus encore, un paradigme de la vulnérabilité, de l’identité, de la présence auprès de l’Autre et de la citoyenneté. Un objet éminemment philosophique.

Emmanuel Hirsch avec l’équipe de l’Espace éthique Alzheimer

Emmanuel Hirsch est professeur d’éthique médicale à la Faculté de médecine, Université Paris-Sud 11 et Directeur de l’Espace éthique/AP-HP

Les commentaires sont clos.

Suivez-nous :
ISSN 2105-0864 - Copyright © 2009-2015 Implications philosophiques CopyrightFrance.com