Les mutants de la publication scientifique en ligne

Print Friendly

Corinne Welger-Barboza

Maître de Conférence Sciences de l’Info-Com./Histoire de l’art – Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne

Éditrice de l’Observatoire critique.

Les frontières de la publication en ligne deviennent incertaines. Il y a lieu d’interroger le périmètre dévolu au territoire des revues scientifiques : transposition dans l’environnement numérique en réseau de revues d’origine imprimée ou électroniques « natives ». Outre les blogs scientifiques ou les archives ouvertes, nous proposons de soumettre de nouveaux objets numériques, les « corpus d’études outillés [1] », à l’examen engagé par Implications philosophiques.

La partition établie entre les ressources documentaires (sources écrites, iconographiques, sonores, etc.) et la littérature critique subit un brouillage digne d’intérêt. Un nombre croissant de « projets » propose une combinatoire inédite. Dans ce registre, des corpus documentaires rassemblés par un objectif de recherche sont instrumentés de sorte que l’exploitation du corpus s’offre aux chercheurs indissociablement de sa mise à disposition sur le Web. Précisons d’emblée que ce sont des chercheurs qui sont à l’initiative de telles propositions. Depuis les réalisations  pionnières du type Perseus [2] jusqu’aux dernières propositions, équipées d’applications permettant des modes divers de représentation des connaissances (cartes et graphes dynamiques, timelines, modélisation 3D, etc.), les exemples ne manquent pas [3]. Nul doute que ces divers traitements des données sources permettent d’accomplir une part du chemin vers des propositions ou des problématiques renouvelées.

Un degré supplémentaire est franchi lorsque ces corpus instrumentés sont offerts sur des plateformes qui intègrent le processus de publication, sous forme d’articles ou de compositions multimédias originales. C’est le lieu de rappeler qu’en France, en 1999, HyperNietzsche [4], créé par Paolo d’Iorio, initiait le genre. NINES, Nineteenth-century Scholarship Online représente au mieux ces formules éditoriales complexes. La plateforme fédère 71 corpus instrumentés ou revues en ligne, liés au 19ème (1770-1920) anglo-américain (Americanist, Romantic, Victorian studies).

Source : Stock.Xchng

Les œuvres, archives et autres sources liées aux artistes et auteurs de la période sont livrés au travail de nombreux chercheurs, issus d’universités et de disciplines différentes, selon le système de revue par les pairs (peer-reviewed). Entre tous les outils mis à disposition, Collex permet l’édition d’une production critique, –  les « exhibits »  – , nourrie d’ « objets numériques » (images, notices, lettres, poèmes, etc.) extraits de la masse des documents disponibles.

Ce redéploiement de la publication scientifique, caractéristique des Digital Humanities, mérite la réflexion pluri-disciplinaire des chercheurs en Sciences humaines.

Corinne Welger-Barboza


[1] Appellation proposée par l’Observatoire critique des ressources numériques pour l’histoire de l’art et l’archéologie qui en avait dressé un premier répertoire

[2] Voir les outils de fouille des corpus.

[3] Une des sources d’information : les projects du portail art-humanities.net

[4] Le projet initial intégrait des articles critiques autour des écrits sources ; la version présente livre le corpus nietzschéen et une édition critique . Le relais est pris par Discovery Project, Read, study, cite and publish in a semantic web environment qui rassemble sept corpus philosophiques.

Les commentaires sont clos.

Suivez-nous :
ISSN 2105-0864 - Copyright © 2009-2015 Implications philosophiques CopyrightFrance.com