Appel à contribution – Philosophie et Psychopathologie

Print Friendly

La revue Implications Philosophiques lance un appel à contribution dans le cadre de sa rubrique « Philosophie et Psychopathologie », dirigée par Margaux Merand. Cette rubrique a pour ambition de réunir des textes au croisement des recherches philosophiques et psychopathologiques. Nous n’entendons pas privilégier une approche étiologique exclusive de la maladie mentale. Il s’agirait, à distance de toute perspective réductionniste, d’emprunter leurs données aux différents champs et modèles d’intelligibilité existants, et de s’efforcer de les articuler philosophiquement là où leurs résultats sont insuffisamment intégrés les uns aux autres.

wassily-kandinsky-carres-cercles-concentriquesL’intérêt de l’investigation philosophique doit donc reposer sur la pluralité des sources disponibles. Aux larges corpus autorisant une approche à la fois psychanalytique, sociologique et historique, mais également neurobiologique, neuropsychologique, clinique et nosographique, peuvent ainsi s’ajouter des ressources philosophiques s’inscrivant, par exemple, dans le champ de la phénoménologie et de la philosophie contemporaine. Selon l’objet des articles, sont suggérées :

  1. La sélection et la mise à profit d’articles de revues, de manuels et de traités de psychiatrie et de psychologie clinique exposant les recherches et les expériences réalisées à propos d’une psychopathologie donnée ;
  2. L’étude de cas empiriques via certains récits autobiographiques, incluant différents témoignages littéraires et artistiques (auxquels revient un statut méthodologique spécifique, ces témoignages ne livrant pas le vécu de la psychopathologie à l’état brut, mais le retravaillant toujours par une analyse rétrospective et la mise en œuvre de différents ressorts littéraires), ainsi que par des témoignages directement recueillis auprès de patients ;
  3. La lecture d’essais socio-historiques en vue de la contextualisation des matériaux par l’historicisation des diagnostics médicaux ;
  4. L’analyse d’un ensemble de textes philosophiques dans le but d’une conceptualisation.

L’intention générale de cette recherche consiste en une réflexion sur les limites du normal et du pathologique, sur leurs rapports réciproques, et doit procéder d’un effort de mise en lumière du premier par le second. La maladie mentale peut ainsi être mobilisée comme paradigme ou cas-limite afin d’élaborer un modèle de la normalité et de ses aspects constitutifs – et ce, par la médiation d’une conceptualisation des mécanismes de la maladie mentale elle-même. Il est possible de partir d’une hypothèse philosophique sur le normal, et de voir en quoi telle psychopathologie, par les altérations qu’elle fait subir aux concepts propres à décrire les situations typiques, nous permet de retravailler et de reconfigurer l’hypothèse initiale vers un modèle plus définitif. La démarche inverse, qui consisterait à éclairer le pathologique par le normal, nous semble également féconde.

Nous ouvrons, au-delà de cette piste générale de recherche, la rubrique à des articles d’horizons variés pour l’année 2017-2018, à raison d’un article par mois.

 

Informations pratiques :

Les articles doivent comporter entre 15 000 et 30 000 signes et espaces.

Pour tout renseignement et soumettre un résumé (5000 signes), vous pouvez contacter la revue à cette adresse :

contact@implications-philosophiques.org 

Commenter

Suivez-nous :
ISSN 2105-0864 - Copyright © 2009-2015 Implications philosophiques CopyrightFrance.com