Race, cultures, identités

Print Friendly

Hourya Bentouhami, Race, cultures, identités. Une approche féministe et postcoloniale, Puf, coll. « Philosophies ».

L’auteur : Ancienne élève de l’École normale supérieure (Lyon), Hourya Bentouhami est maître de conférences en philosophie à l’université Toulouse-Jean Jaurès. Ses recherches sur la race et le genre s’inscrivent dans le programme de l’opération Humanités du labex Structuration des mondes sociaux et du laboratoire ERRAPHIS.

La race fut longtemps appréhendée dans un sens biologique, approche qui constitua l’une des formes les plus puissantes de l’idéologie raciste. À la suite de la disqualification scientifique et politique de ces catégorisations biologiques, le racisme fut relégué au rang de simple préjugé. Or, qu’en est-il de la production continuée de la race à l’ère prétendument « post-raciale » ?
En mêlant une approche féministe, attentive à une compréhension des rapports sociaux de sexe, et une approche postcoloniale, l’ouvrage analyse les conditions historiques et épistémologiques de la production de la race dans des sociétés qui se sont constituées – politiquement et économiquement – sur l’esclavage et la colonisation. Il montre que le racisme n’a pas disparu et a pris, au gré du renouvellement des formes de l’économie mondialisée, une nouvelle configuration qui oblige à nous interroger sur la supposée opposition entre un racisme biologique et un racisme dit culturel, qui aurait entériné l’inexistence des races biologiques, mais selon lequel il y aurait des différences culturelles irréductibles entre les peuples.

Table des matières

Introduction

 

1. Une nouvelle géographie des savoirs
Cartographier : géographie majeure, résistances mineures
Géographie et médecine des nations : « l’effet Montesquieu »
« Provincialiser l’Europe » ou comment penser autrement la modernité

 

2. Perspectives postcoloniales sur le droit
Généalogie postcoloniale du droit
La blanchité comme propriété

 

3. Philosophie et métaphysiques de la race
« Nègre pour-la-mort » et lutte pour la reconnaissance
Race et philosophie

 

4. Le postcolonial et l’inquiétude de la psychanalyse
L’archéologie psychanalytique
Soi-même pour un autre

 

5. Ce que le postcolonial fait à la langue et à la littérature
Nation et narration
Métaphore et littéralité
Créolisme et « cosmopolitisme vernaculaire »

 

6. Genre et postcolonie
« Pères planteurs » et femmes missionnaires : le racisme culturel en question
Le sauvetage des femmes mineures
Un féminisme décolonial : « Ain’t We Women ? »

Les commentaires sont clos.

Suivez-nous :
ISSN 2105-0864 - Copyright © 2009-2015 Implications philosophiques CopyrightFrance.com