Conclusion et bibliographie

Print Friendly

Par Pierre-Emmanuel Brugeron

Conclusion

L’épaississement de la place de l’individu dans la philosophie éthique et politique contemporaine, sous l’impulsion par exemple de l’école dite communautarienne, n’est pas sans fondement et témoigne des limites que doit se poser une pensée à prétention universaliste1. Néanmoins, cette école diverse est toujours tentée par une forme plus ou moins forte de relativisme des principes, relativisme qui nous semble être un contexte idéal au processus de marchandisation du réel que nous avons évoqué via l’idée de « nouvel ordre narratif » où diminue la valeur esprit.

Face à cette simplification par déchargement, nous estimons qu’il est important de soutenir un universalisme réaffirmant l’Humain comme esssentiellement libre dans un cadre plus riche que l’embarras du choix du consommateur. En prétendant mettre l’individu au centre de son récit de vie, la post-modernité en instrumentalise la notion de liberté pour l’esthétiser dans le cadre narratif, lui alliénant ainsi la radicalité du concept de Possibles.

Cette esthétisation narrative alliénante trouve peut-être sa formulation paradoxale dans la phrase de G. Debord, « la grandeur de l’art ne commence à paraître qu’à la retombée de la vie2 ».

La possibilité d’influer contre l’instrumentalisation narrative tient peut-être du voeux pieux. Nous estimons néanmoins que la tâche du philosophe contemporain est de s’y confronter, la place de la raison en dépendant.

Plan de la démarche :

Notes :

1 Limites que l’ont a reproché, par exemple, au premier Rawls, celui de la Théorie de la Justice, d’avoir ignoré.

2 Guy DEBORD, La Société du Spectacle, Paris, Buchet-Chastel, 1967, Chap. VIII « La négation et la consommation dans la culture », Aphorisme n°188

Bibliographie

  • Sources primaires

MacIntyre, Alasdair, After Virtue, Notre-Dame, University Press Of Notre-Dame, 1981, trad. L. Bury, Après la vertu, étude de théorie morale, Paris, PUF, 1997

Salmon, Christian, Storytelling, La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits, Paris, La Découverte, 2007

Taylor, Charles, Multiculturalism and the politics of recognition, Princeton, Princeton University Press, 1992, Multiculturalisme, Différence et Démocratie, trad. D-A Canal, Paris, Champs Flammarion, 1994

Taylor, Charles, Sources of the Self : The Making of the Modern Identity, Cambridge, Havard university Press, 1989, trad. C. Melançon, Les Sources du Moi, Paris, Le Seuil, 1998

Walzer, Michael, Thick and Thin, Moral Argument At Home And Abroad, Notre Dame, Notre Dame University Press, 1994, trad. C. Fort, Morale Maximale, Morale Minimale, Paris, Bayard, 2004

  • Sources Secondaires

Berger, Peter. L. & Luckmann, Thomas, The Social Construction of Reality : A Treatise in the Sociology of Knowledge, Londres, Anchor, 1967, trad. F. de Singly, La Construction sociale de la réalité, Paris, Méridien-Klincksieck, 1994

Châtelet, Gilles, Vivre et penser comme des porcs. De l’incitation à l’envie et à l’ennui dans les démocraties-marchés, Paris, Gallimard, 1998

Debord, Guy, La Société du Spectacle, Paris, Buchet-Chastel, 1967

Lacroix, Justine, Michael Walzer, le Pluralisme et l’Universel, Paris, Michalon, 2001

Popper, Karl, The Poverty of Historicism, Londres, Beacon Press, 1956, trad. H. Rousseau, Misère de l’Historicisme, Paris, Plon, 1957

Michéa, Jean-Claude, L’Empire du Moindre Mal, Essai sur la civilisation libérale, Paris, Flammarion, 2007

Renaut Alain & Mesure, Sylvie, Alter Ego, Les paradoxes de l’identité démocratique, Paris, Aubier, 1999

Salmon, Christian, « Une machine à fabriquer des histoires » in Le Monde Diplomatique, Novembre 2006

Stiegler, Bernard & Ars Industrialis, Réenchanter le monde. La valeur esprit contre le populisme industriel. Paris, Flammarion, 2006

Žižek, Slavoj, Die Puppe und der Zweg, Franckfurt, Suhrkamp Verlag, 2003, trad. J-L Schlegel, La Marionnette et le Nain, Paris, Le Seuil, 2006


Suivez-nous :
ISSN 2105-0864 - Copyright © 2009-2015 Implications philosophiques CopyrightFrance.com