Conclusion

Print Friendly

Par Théophile D’Obermann.

Incontestablement, la pensée de Humboldt est une pensée de la nuance. Le but de l’individu est la Bildung, le « développement harmonieux », la fin dernière de l’État est de promouvoir la sécurité. La sécurité permet la liberté, elle-même garantissant la diversité et l’originalité. La sécurité implique un lien entre l’État et l’individu, frontière pouvant être étroite entre l’état de liberté et l’état coercitif. L’État a une raison d’être mais limitée et minimale. L’Essai sur les limites de l’action de l’État, bien qu’écrit en 1792-1793, reste d’une profonde actualité et l’intérêt que lui ont porté JS. Mill, certaines de ses idées que nous retrouvons chez Constant, nous montrent la formidable postérité de son ouvrage. Il est bien évident que des auteurs comme Humboldt, Constant, des hommes d’État comme Talleyrand n’ont pas été en contact seulement par le biais de l’écrit.

Toutes ces rencontres et ces discussions qui sont à jamais perdues pour l’Histoire de la pensée ont été des facteurs d’échanges et certains principes que nous trouvons en substance chez les uns se trouvent explicitement énoncés chez les autres. Nous pourrions insister sur l’influence de l’Université de Göttingen sur la pensée de Humboldt, influence très libérale et essentiellement anglaise, le souverain d’Angleterre étant aussi souverain de la principauté de Hanovre : c’est donc là bas que Humboldt a côtoyé la pensée d’Edmund Burke, celle de Locke, essentiellement la pensée « whig » et libérale. Si l’œuvre politique de Wilhelm von Humboldt a été presque inconnue de son vivant, il est indiscutable qu’il a été le principal représentant du premier libéralisme en Allemagne et qu’il a fasciné de nombreux penseurs, comme Constant ou Hayek qui voyait en lui « le plus grand philosophe allemand de la liberté1 »

1Friedrich August von Hayek, The Constitution of Liberty, Chicago-London, 1960, p. 434 cité par Detmar Doering , Histoire du libéralisme en Europe, sous la direction de Philippe Nemo et Jean Petitot, Puf Quadrige, 2006, p.880

Annexe : plan de l’ouvrage.

Wilhelm von Humboldt – Essai sur les limites de l’action de l’État

I. Introduction

II. Etude de l’homme considéré comme individu et les fins dernières les plus élevées de son existence.

III. Transition à notre véritable étude. – Plan. – Du soin de l’Etat pour le bien positif, et en particulier pour le bien-être physique de ses citoyens.

IV. Du soin de l’Etat pour le bien négatif, pour leur sûreté.

V. Du soin de l’Etat pour la sûreté contre les ennemis extérieurs.

VI. Du soin de l’Etat pour la sûreté des citoyens les uns vis-à-vis des autres. – Moyens d’atteindre ce but. – Dispositions visant le perfectionnement de l’esprit et du caractère des citoyens. – De l’éducation publique.

VII. De la Religion.

VIII. De l’amélioration des mœurs.

IX. Détermination plus nette et positive du soin de l’Etat pour la sûreté. – Développement de l’idée de la sûreté.

X. Du soin de l’Etat pour la sûreté, relativement à la détermination des actes des citoyens qui n’ont trait que d’une manière immédiate et directe qu’aux agents eux-mêmes (lois de police).

XI. Du soin de l’Etat pour la sûreté, relativement à la détermination des actes par les citoyens qui touchent autrui d’une manière immédiate et directe (lois civiles).

XII. Du soin de l’Etat pour la sûreté au moyen de la décision juridique qui naissent entre les citoyens.

XIII. Du soin de l’Etat pour la sûreté par la punition des transgressions aux lois édictées par lui (lois pénales).

XIV. Du soin de l’Etat pour la sûreté du point de vue de la situation des personnes qui ne sont pas en pleine possession des forces naturelles, ou dûment mûries, de l’humanité (des mineurs et des insensés).

XV. Du rapport qui existe entre les moyens nécessaires à la conservation de l’édifice étatique en général et la théorie ci-dessus développée. Fin du développement théorique.

XVI. Application aux faits de la théorie ci-dessus développée.


Suivez-nous :
ISSN 2105-0864 - Copyright © 2009-2015 Implications philosophiques CopyrightFrance.com