Recension – La régulation des pauvres

Pages : 1 2 3

Print Friendly

Recension par Nolwenn Picoche

La régulation des pauvres

de Nicolas Duvoux et Serge Paugam

L’objet de la philosophie sociale, selon Axel Honneth, est de définir et d’analyser les processus d’évolution de la société qui apparaissent comme des évolutions manquées ou comme des pathologies du social. Cette démarche s’inscrit dans une philosophie de l’histoire qui est celle de la dégradation de la vie sociale réussie. Cela implique d’interroger les fondements des critères de la normalité sociale. Pour comprendre ce qu’est une vie sociale réussie, il faut étudier les déviances, les injustices réelles. La critique interroge les fondements de la normativité sociale.

Avec l'aimable autorisation de William Harris
Avec l’aimable autorisation de William Harris

Sans être totalement en accord avec ces thèses, le travail de Serge Paugam et de Nicolas Duvoux fait écho à cette démarche. Sur la couverture apparaît une accroche : « Du RMI au RSA ». Au-delà de son caractère vendeur, cette formule illustre à la fois l’idée d’évolution et celle d’une histoire qui va être interrogée par les deux sociologues. L’intérêt est de voir les différentes constructions sociales qui ont conduit dans un premier temps à l’instauration du RMI (Revenu Minimum d’Insertion) puis à celle du RSA (Revenu de Solidarité Active) en France et de ce qui a pu être fait dans d’autres pays.

L’apport de cet ouvrage à la philosophie sociale est de montrer l’évolution du traitement de la pauvreté dans nos sociétés modernes et plus précisément au cours de ces trente dernières années. Ainsi, l’analyse du traitement de la pauvreté, comme « pathologie du social », nous ouvre une piste de réflexion vers ce que pourrait être une vie sociale réussie. Critiques à l’égard du RSA, nos deux penseurs essayent d’expliquer pourquoi cette solution ne réglera pas le problème de la pauvreté mais au contraire le renforcera à travers l’étude des constructions sociales et de ce qui a été dit en sociologie auparavant.

Présentation de l’ouvrage :

A vingt ans d’intervalle, chacun a soutenu une thèse en lien avec la réflexion sur les pauvres. La disqualification sociale de Serge Paugam évoquait les pauvres de Saint Brieuc tandis que L’injonction d’autonomie de Nicolas Duvoux abordait le thème des allocataires du RMI en région parisienne. Après avoir été l’élève de Serge Paugam lors de la rédaction de sa thèse, Nicolas Duvoux poursuit dorénavant ses propres recherches. Travaillant sur des thèmes différents mais pourtant proches avec leur propre point de vue, les deux sociologues ont pris l’habitude d’un dialogue constructif et enrichissant, qu’ils ont voulu diffuser au travers de ce livre.

Plus qu’un simple résumé synthétique des thèses des deux penseurs, la richesse de La régulation des pauvres est « d’interroger le mouvement d’ensemble de la pratique de la sociologie dans le domaine de la pauvreté »[1]. Le postulat de départ de ce livre est l’idée que la pauvreté naît avant tout d’un rapport social. C’est pourquoi il « intègre dans son analyse l’effet social du processus d’accumulation du savoir »[2]. Ainsi l’ouvrage est à la fois un questionnement des sociétés modernes à travers le traitement qu’elles réservent aux pauvres, plus précisément sur la construction de la régulation sociale, mais aussi une réflexion sur la sociologie, sur ses méthodes, ses postulats antérieurs et ses évolutions en ce qui concerne le thème de la pauvreté, etc.

Le livre est avant tout un dialogue entre les deux hommes mais afin de faire ressortir l’argumentation cette forme n’a pas été gardée pour cette fiche de lecture. Toutefois en cas de citation directe, le nom de l’auteur sera précisé. La partition en cinq chapitres a été maintenue car elle participe à l’illustration de l’évolution du débat. Onze encadrés sont présents dans l’ouvrage pour clarifier le propos des auteurs mais ne seront pas repris en détails ici.


[1] Introduction, p. 11.

[2] Idem

Pages : 1 2 3

Commenter

Suivez-nous :
ISSN 2105-0864 - Copyright © 2009-2015 Implications philosophiques CopyrightFrance.com